Qu’est-ce qu’un introject ?

Source :discussingdissociation.com – what are introjects ?

On me demande souvent : « qu’est-ce qu’un introject ? »

La plupart des survivants TDI ont des introjects au sein de leur système, mais il existe beaucoup de confusion autour de ce que sont en réalité ces introjects.

Les choses sont encore plus confuses quant à ce que vous devez faire lorsque vous découvrez un introject.

Les introjects sont des alters : une part de votre système. Ils sont un type spécifique d’alters, mais ils restent néanmoins une part de vous. Ils sont une part dissociative de votre esprit/de vous de la même façon que le sont les autres alters. Ils ont pu être créé durant un évènement traumatique de la même façon que l’ont été les autres alters.

Les introjects sont des alters qui se sont divisés pour représenter des gens extérieurs, en général un agresseur (mais ils ne sont en aucune façon limités à ça), et ainsi donnent la sensation d’avoir « introjecté » une persone extérieure à l’intérieur de votre système. Ce sont des morceaux de votre propre esprit, présents pour vous aider à vous souvenir ou contenir des informations spécifiques, détaillées, de ce qu’ils peuvent représenter et de qui ils peuvent « être » dans votre système.

Les introjects sont convaincus, tout comme les autres parts du système, qu’ils sont la copie de la personne extérieure qu’ils représentent. Ils peuvent penser être différents du survivant, séparés de son corps. Beaucoup d’introjects négatifs vont croire dur comme fer qu’ils peuvent blesser le survivant/l’hôte du système sans souffrir de dommages eux-mêmes. Généralement, les introjects croient vraiment qu’ils sont des personnes à part, séparée du système, alors qu’en réalité, ils en sont une partie.

Par exemple, un introject violent paternel (introject paternel) est un alter qui ressemble, est perçu, parle, agit exactement comme votre père. De fait, depuis la perspective du monde intérieur, il peut être difficile de faire la différence entre le père intérieur et le père extérieur.

Un introject paternel vous dira quoi faire, comment vous comporter, quoi dire, quoi ressentir (ou ne pas ressentir), exactement comme le ferait votre père extérieur. Un des buts principaux d’un introject paternel est de contrôler votre comportement lorsque vous êtes loin de votre père, avec la même intensité que si vous étiez à côté de lui.

Beaucoup d’agresseurs particulièrement contrôlants ou organisés vont créer ces introjects d’eux-mêmes dans le but de maintenir leur contrôle et leur domination sur le survivant-victime, et ce même lorsque le survivant est loin d’eux. C’est une façon de s’assurer que le survivant ressentira la présence de l’agresseur à chaque fois que celui-ci le souhaitera.

Souvent, ce type d’introjects fera des rapports à la personne qu’ils représentent. Ils peuvent se sentir tels des images miroir de l’agresseur, et faire en sorte que ce dernier soit informé des activités du survivant est souvent une grande part de leur rôle. L’hôte et le reste du système sera en général complètement amnésique vis-à-vis de ces rapports, et pourra être perturbé par la somme d’informations connues par l’agresseur. Mais ne vous inquiétez pas : l’agresseur extérieur n’est pas un magicien. Il y a plus à parier qu’il y a des parts de votre système qui lui sont toujours loyales et qui lui rapportent ces informations sur vos activités.

Les introjects ne sont pas la même chose que la programmation mentale.

La programmation (des enregistrements/scripts que les personnes dissociatives entendent dans leur tête, les mots, phrases ou enseignements qui ont été répétés encore et encore) n’est en général que ça : des phrases de programmation. Des mots répétés, qui ont été appris et internalisés et qui sont censés contrôler le comportement de la personne. Ce sont juste des messages, phrases ou enseignements. Les scripts de programmation ne sont pas des alters ou des introjects.

En général, un agresseur aura répété ces phrases encore et encore à la personne. Une part du processus de survie est « d’apprendre les règles » de l’agresseur, et ces mots ou phrases peuvent s’enraciner profondément dans le cerveau du survivant afin qu’il s’en souvienne, consciemment et inconsciemment. Cependant, ces mots et enseignements ne sont pas à confondre avec la personne qui les a délivrés.

Les alters persécuteurs peuvent être, et sont souvent, des introjects. Certains alters persécuteurs ont été créés à partir des règles de l’agresseur qui ont été internalisées par votre système, et continuent de suivre ces règles, mais ils ne croient pas forcément être la même personne que l’agresseur. Les introjects pensent vraiment être l’agresseur.

Certains introjects peuvent être plus positifs que d’autre, voire une source d’aide. Quand on a compris l’idée derrière l’internalisation d’une personne extérieure en tant qu’introject, on comprend qu’il n’y a pas de limite concernant la personne que l’enfant peut internaliser comme introject positif.

Par exemple, si un enfant avec un TDI regarde beaucoup d’épisodes de Star Trek, que cette série devient sa favorite, et sa seule façon d’échapper à sa situation, alors l’enfant pourra imaginer que des personnages de Star Trek viennent le sauver de la violence. L’enfant pourra se diviser et créer des versions internes des personnages de Star Trek, créant ainsi des introjects de ces personnages afin de développer une sensation de sécurité interne. Ces introjects sont bénéfiques à l’enfant.

Travailler avec des introjects, surtout les négatifs, est une partie critique du traitement des survivants avec TDI. Le but est d’amener les introjects à comprendre qu’ils sont une part du survivant, et non une part de l’agresseur. C’est un processus composé de nombreuses étapes, mais une fois que l’introject devient loyal à la personne survivant (vs loyale à l’agresseur), vous pourrez gagner en stabilité et sécurité.

Est-il possible de travailler avec un introject ?
Oui, totalement, et plus encore : votre traitement et guérison ne seront complets que si vous travaillez avec vos introjects.

Ils seront toujours là… alors s’il vous plaît, ne les oubliez pas.

Je vous souhaite à vous et votre système le meilleur dans votre processus de guérison.

Chaleureusement,

Kathy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :